Histoire du Velay, Volume 2

Front Cover
1860
1 Review
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 43 - Deux d'entre eux seulement restèrent secrètement , et allèrent se placer au haut d'une montagne qui domine le monastère, afin d'être témoins de ce qui arriverait. Les barbares ne tardèrent pas à se présenter. Comme l'abbé s'était retiré dans un coin, occupé à prier Dieu , ils ne firent aucune attention à lui , et se mirent à visiter le monastère , espérant faire un riche butin. Leur projet était de s'emparer des moines le~s plus jeunes et les plus vigoureux, et de les vendre en...
Page 41 - SARKAZINS. 17 ter, lorsque surtout on avait l'espoir de se rendre plus tard utile à la religion. Là-dessus il leur cita l'exemple de saint Paul, qui, étant poursuivi à Damas par les juifs , ses ennemis , se fit descendre la nuit dans une/ corbeille hors des murs de la ville ; ainsi que celui de saint Pierre , qui , en butte aux fureurs de Néron , eut également pris la fuite , si Dieu lui-même n'était venu à sa rencontre pour arrêter ses pas. Pour ce qui le regardait personnellement, il...
Page 31 - Un homme de Bourges, c'est lui-même qui l'a raconté dans la suite, étant entré dans une forêt afin d'y couper du bois dont il avait besoin pour quelque ouvrage, fut entouré d'un essaim de mouches, et en demeura fou pendant deux ans. D'où il ya lieu de croire qu'elles avaient été envoyées par la méchanceté du diable. Ensuite, passant à travers les cités voisines, il arriva dans la province d'Arles; là, s'étant vêtu de peaux, il priait comme un religieux, et...
Page 28 - ... trouver le roi, montra au juge du lieu un ordre par lequel il lui était enjoint de le marier à la jeune fille, disant: « J'ai donné des arrhes pour l'épouser.
Page 41 - ... que les barbares voudraient lui faire éprouver , heureux si par ses exhortations il pouvait les ramener dans la bonne voie ; plus heureux encore si , par sa mort , il obtenait la palme du martyre. A ces mots, les moines se mirent à fondre en larmes, demandant qu'il...
Page 44 - ... de se prostituer ainsi au culte des démons , ils feraient bien mieux de réserver leurs hommages pour l'auteur de toutes choses, pour celui qui a créé les élémens et tout ce qui existe. Mais cette exhortation ne fit que redoubler la fureur des barbares ; ils tournèrent leur rage contre lui, et l'homme qui célébrait le sacrifice , saisissant un gros caillou , le lui jeta à la tête , et le fit tomber par terre presque sans vie. Les Sarrazins se disposaient même à mettre le feu au monastère...
Page 33 - Ceux qui l'accompagnaient se dispersèrent ; Marie, livrée aux tourments, avoua tous les prestiges et les illusions dont il s'était servi; mais ceux dont il avait troublé l'esprit par ses artifices diaboliques, pour les faire croire en lui, ne revinrent jamais entièrement à la raison , et ne cessèrent de le confesser pour le Christ, déclarant que Marie participait aussi à sa divinité. Plusieurs semblables imposteurs s'élevèrent par toutes les Gaules; à l'aide de prestiges, ils s'attachaient...
Page 69 - Seigneur, comme 1 Le mot senator n'a point, dans Grégoire de Tours et dans les écrivains de cette époque, une signification unique, précise et constante; il désigne tour à tour : 1" Les familles dont des membres avaient été admis par les empereurs dans le sénat romain. Il y en avait un grand nombre dans toutes les provinces et surtout dans la Gaule Narbonnaise. Tous ceux qui avaient occupé les principales magistratures de l'empire, ou obtenu seulement de l'empereur le titre honoraire de...
Page 29 - Ursus a écrit en ma faveur telle et telle chose ; je supplie donc votre gloire de donner l'ordre qu'il m'accorde sa fille en mariage, autrement j'ai droit de me mettre en possession de ses biens jusqu'à ce que, payé de seize mille sols d'or, je me désiste de cette affaire.
Page 29 - Il avait placé dans la sacristie des témoins cachés qui entendaient ces paroles, mais ne voyaient nullement celui qui les prononçait. Ensuite Andarchius ayant apaisé Ursus par de bonnes paroles, fit si bien que celui-ci s'en retourna sans s'être montré au prince.

Bibliographic information